• info@droitepopulaire.be

Travaux rue des hayettes

Rue des hayettes

Travaux rue des hayettes

Monsieur Jean-Claude Tissier a demandé à la Ville quand est prévue la fin des travaux de la rue des Hayettes ? Et pourquoi ceux ci durent ils aussi longtemps ? En effet, la rue est sans revêtement depuis déjà plusieurs années. Très dangereuse pour les piétons plus âgés et enfants et impraticable pour les petits véhicules à
mobilité réduite. Sans compter, la poussière qui entre à l’intérieur des
maisons se trouvant aux abords.

Réponse du Service des Travaux
La date de fin des travaux est indéterminée pour l’instant.

En effet, malgré la campagne d’essais géotechniques et de catégorisation des sols en 2015, la présence de scorie de haut fourneau est apparue lors du traitement de la fondation de la voirie.

Divers experts sont venus sur le chantier et il semblerait, à ce jour, que la seule solution soit l’évacuation de ce produit « contaminé » en terme de pollution de voirie (aucune société spécialisée n’acceptant de « raboter » sur place ce matériaux très riches en métaux et qui détruit les lames des machines de rabotage).

Le coût de cet enlèvement est, de plus, très élevé. Il est donc impératif de trouver la solution la plus adéquate en termes techniques, budgétaires, de planning, de respect avec la législation environnementale en vigueur.

Pour rappel, il s’agit d’un investissement de plus
d’un million d’euro. Ce dossier est subsidié et suivi par la Région wallonne (Plan PIC 2013-2016).

Le chantier de voirie proprement a démarré en octobre 2018 (après les travaux de remplacement des conduites d’eau, gaz, électricité).

Enfin, l’entrepreneur a l’obligation de maintenir, pendant toute la durée du chantier, des accès convenables aux habitations riveraines pour les véhicules et les piétons (article 79 du cahier spécial des charges Organisation générale du chantier)

Discussions
La Ville souligne que la première partie de la route a été faite à
la demande des entreprises présentes. Les terres sont stockées à côté du
terril de la Place Wilson, il s’agit de scories avec des métaux lourds.

La Ville répond qu’il y a eu huit essais de sol qui n’ont rien révélé et lors de l’ouverture du chantier on a découvert les dites scories.

Ceci va retarder le chantier et augmenter fortement son coût. Le chantier a
débuté en octobre avec du retard notamment à cause des impétrants

admin

Laissez votre message